Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-04-01T08:32:14+02:00

5 + 1. Une après-midi en direction du 6.

Publié par

Une après-midi fraîche de printemps.

Un rythme athlétique pour aller après l'école le matin, récupérer Tic et Tac, les faire manger, terminer la décoration des gâteaux. Puis aller aider les parents avec les enfants desquels mon fils va fêter son sixième anniversaire. Trois enfants, deux de 6 et un de 7.

Par chance, un des parents dirige une guingette, le théâtre des opérations pour la quarantaine de bambins invités. Je vous déroule le fil de l'après-midi.

La fête a débuté par un spectacle de ventriloquie dont le héros, un chien blanc nommé Andy, a fait rire toutes les têtes blondes.

Ensuite chaque enfant a dégommé sa pinata, gavée de sacs de bonbons nominatifs. Enfin, les trois héros du jour ont soufflé les bougies, puis se sont copieusement gavé de bonbons, gâteaux et autres sucreries à faire fuir toute adepte d'orthorexie au moins aussi loin que ses forces physiques le lui permettent.

Au vu du nombre d'invités miniatures, je vous laisse imaginer la pile de cadeaux, plutôt les trois piles de cadeaux dont le déballage réglementaire a pris une bonne demi-heure. Enfin, surtout pour le mien qui a pris son temps après l'arrachage du papier pour la découverte du jeu ou du jouet.

Je l'ai observé dans les moments ou je n'étais pas occupée à servir à boire, surveiller les deux autres enfants dont j'avais particulièrement la charge. Je l'ai regardé s'amuser, courir, rire. Mon fils n'est pas forcément sociable au sens commun, pas au mien. Il peut rester de longs moments à jouer seul. Cette attitude m'avait d'ailleurs valu des remarques à l'école. Le foot, il ne connaît pas, ni les figurines à la mode. Il aime construire, déconstruire, inventer. Il adore les fils, l'électricité, les mécanismes.

Il grandit et j'ai du mal à faire coïncider ce chiffre six avec le petit bout d'homme devant moi. Ces six années sonnent comme la fin du lien de la petite enfance, une autonomie grandissante, des devoirs à l'école. Un autre chemin loin du bébé. Son chemin, parfois, pour moi inquiétant, unique et singulier.

Je sais que serai toujours là pour le soutenir, répondre à ses questions. Cependant, je ne serais pas à chaque instant à ses côtés dans cette société à faire peur. Ne doit-on pas être armé pour l'affronter comme on souvent on l'entend, une métaphore guerrière qui n'a rien de rassurant. Les hommes d'armes sont groupés et solidaires, au contraire de ce monde. La mise en avant de chacun comme une évidence tout comme l'individualisme qui ne rampe plus mais court la tête haute.

Tu as six ans et ta génération révolutionnera cela. Un joyeux anniversaire mon fils.

5 + 1. Une après-midi en direction du 6.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog