Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-12-05T23:57:20+01:00

Edmond

Publié par cassie

Bonjour

 

Je viens rarement vous parler de théâtre. J'adore cela mais entre le budget, la garde de Tic et Tac, je n'y vais pas aussi souvent que je le souhaiterais.

Je suis allée voir "Edmond" d'Aexis Michalik, jouée au théâtre du Palais Royal. C'était le cadeau d'anniversaire d'une amie. Je la remercie encore pour cette attention.

La pièce débute à la première représentation de "Cyrano de Bergerac" d'Edmond Rostand, en décembre 1897 puis revient sur la genèse de la pièce. Rostand n'a pas écrit depuis deux ans. Il parvient à convaincre Constant Coquelin, célèbre acteur, de jouer sa prochaine pièce. Laquelle pièce n'existe pas, puisque Edmond n'a aucune idée du sujet, du dénouement.

Edmond va aider son ami Léo à séduire Jeanne, une costumière, laquelle sera sa muse pour écrire la future pièce. L'écriture se fera sous nos yeux, au gré des pérégrinations de son auteur.

Pendant que nous nous installions, les comédiens étaient déjà présents sur la scène, mimant un jeu de cartes, de la lecture.

Nous étions installées au balcon, dans une salle pleine, puis se sont installés derrière nous de jeunes lycéens dont la professeure était plus loin. Ont suivi les expressions typiques de cet âge, les "ouaich", "relou". Avec l'énervement d'un qui "n'avait pas payé 10 E pour être sur un trapontin".

Ils n'ont pas tenu jusqu'au bout et sont partis peu après le début de la représentation.

J'ai adoré la pièce. Elle est virevoltante, menée par douze acteurs dont certains aux rôles multiples.

Tout au long de la pièce, on voit défiler Méliès, Sarah Bernhardt, Feydeau, Courteline, Tchekhov. Ce sera mon bémol car j'ai trouvé parfois certaines apparitions un peu faciles.

Je dois avouer que je ne connaissais pas Guillaume Sentou, membre du duo comique Garnier et Sentou. Il joue le rôle d'Edmond Rostand. Comme tous les autres acteurs, il est juste, dynamique. Les décors de la pièce sont sans cesse changés retirés et ajoutés par les acteurs eux-mêmes à chaque changement de scène.

La pièce nous emporte à la fin du 19è siècle, nous fait assister aux débuts du cinéma, nous emporte dans un train.

Le décor manipulé et les acteurs aux rôles multiples nous entraînent à leur suite. La création de la pièce se déroule sous nos yeux, alimentée par le quotidien de son auteur, remaniée, augmentée. On la connaît déjà toutes et on se prend à dire avec les acteurs les célèbres répliques "Descriptif : « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! » ou "Qu'à la fin de l'envoi, je touche!".

Le théâtre est magique et cette pièce nous le rappelle. Les acteurs semblent prendre autant de plaisir que nous. La pièce est un aussi un éloge de leur travail, leur énergie. Sans la foi et l'investissement des ces hommes et ces femmes au quotidien précaire, encore plus difficile il y a plus de cent ans lors de la création de Cyrano de Bergerac, le théâtre et le cinéma seraient bien plats.

Plaisir prolongé pour nous deux car, à la recherche d'un endroit pour souper, nous avons atterri dans le QG des acteurs de la pièce. Ils étaient pratiquement tous là installés au bar.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog