Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2014-04-21T21:27:30+02:00

Clochette et la Fée Pirate

Publié par

Hier, la journée des œufs, des lapins, des poules et de tout ce qui tourne autour de la fête pascale et du chocolat. Après avoir englouti plusieurs animaux sucrés divers et variés, je n'ai pas sacrifié à la tradition de l'agneau pascal, le lendemain était sensé être consacré à la vision, pour Tic et Tac, et pour moi d'un dessin animé. Il n'y en a pas pléthore et je les avais laissé choisir, grâce aux bandes annonces, entre "Rio 2" et "Clochette et la Fée Pirate". Les oiseaux ont gagné.

En ce jour férié, nous sommes arrivés à peu près dans les temps mais je n'ai pu retirer des places car la salle était pleine. Sur l'écran de la machine apparaissent 3 places restantes et nous sommes trois. Je n'ai pas insisté car la perspective de me battre pour trouver deux, je passe souvent toute la séance avec l'un d'entre eux sur les genoux, ou trois places côte à côte durant les publicités ne m'a pas tenté.

Après explication et force de conviction, j'ai pris des places pour l'histoire de la fée Clochette. Le dessin animé nous narre l'histoire du bannissement d'une fée, Zarina, de la vallée des fées car elle a fait des expériences avec la poussière de fée, sur laquelle sa mission est de veiller.

Elle prépare sa vengeance et revient la voler un an après, à l'occasion d'une fête, afin de rendre hors d'atteinte, en le faisant voler, un bateau pirate dont elle est devenue le capitaine. Clochette et ses autres amies les fées partent à sa recherche.

Le film débute par une chanson et j'ai eu peur du lavage musical Disney, distributeur du film. Cela s'est heureusement soldé au final par deux ou trois chansons.

Mes enfants n'ont pas été captivés, moi non plus. Certes, je n'ai plus l'âge mais je peux regarder "Mon voisin Totoro", leur film fétiche, avec eux sans que cela soit un effort.

Nous avons passé une heure et demi au milieu d'une salle pleine de jeunes enfants mais je pense que le souvenir s'arrêtera là. La côte de la firme de Mickey n'est pas prête de remonter dans mon estime.

Clochette et la Fée Pirate

Voir les commentaires

2014-04-21T21:09:24+02:00

African Safari 3D

Publié par

Lions, guépards, rhinocéros, éléphants, girafes, voilà la promesse de ce film.

African Safari 3D est un documentaire dont le titre est explicite. Ce film de Ben Stassen est donc un voyage au travers de l'Afrique, plus exactement de la Namibie jusqu'au Kilimandjaro à la frontière kenyane. Il est filmé et projeté en trois dimensions, ce qui constitue l'intérêt principal de ce film.

Les images sont jolies mais déjà vues. La troisième dimension apporte un petit supplément en sus des commentaires sur les politiques de préservation et de repeuplement des espèces menacées.

Les deux personnages principaux, spécialistes, Kevin Richardson (II) et Mara Douglas-Hamilton, sont également producteurs associés du film. On les présente comme connaisseurs de la faune africaine sans qu'ils soient aient un spécialité universitaire comme la zoologie. Tels des tours-operators de ce voyage sur place, nous les suivons en voiture et dans une espèce de montgolfière miniature.

Le gros défaut, et ce parce que j'ai vu le film en français, est le doublage au point que l'on voit les protagonistes remuer les lèvres sans qu'aucun son francophone vienne nous dire ce qui se raconte là. Et, lorsqu'il y a un texte, il frôle l'ineptie ou nous offre des remarques aussi légères que les Big Five en action à l'image.

Si vous devez aller le voir, faites-le au cinéma car je pense que le visionnage à la maison aplatissant la sensation de toucher les animaux, il perdra alors beaucoup.

African Safari 3D

Voir les commentaires

2014-04-16T14:24:20+02:00

Noé

Publié par

Je suis allé voir "Noé" ( dont le titre original est "Noah") un film de Darren Aronofsky avec Russel Crowe et Jennifer Connelly dans les rôles principaux.

Le film nous donne la vision du réalisateur sur l'épisode biblique de Noé et de son arche. J'ai été tenté de me replonger dans la lecture des textes pour me remémorer ce passage biblique e n'en ai pas eu le temps.

Sachons toutefois que l'épisode est décrit dans la Génèse . Dieu, au vu de la méchanceté des hommes, décide de détruire toute vie sur terre. Noé et sa famille seront épargnés car le patriarche est un homme juste. Dieu lui demande de construire une arche pour échapper au Déluge qui anéantira le monde. Il devra pour les sauver y accueillir un couple de chaque espèce animale.

Tout cela est montré dans le film à renfort d'effets spéciaux à tel point qu'au fur et à mesure de l'arrivée de toutes les espèces animales, on se demande de quelle manière l'Arche peut contenir autant d'animaux, aussi imposante soit-elle.

Le film a heurté, par les libertés qu'il prend avec les textes, nombre de sensibilités religieuses : catholiques ou musulmanes.

En vérité, Darren Aronofsky nous montre surtout sa vision de Noé, son itinéraire d'homme pur jusqu'à une espèce d'égoïsme exacerbé tant il est persuadé de servir le Seigneur. Les images sont belles sans que cela soit un film lyrique. Par exemple, le combat entre les veilleurs, anges déchus devenus de pierre, et les hommes, nous renvoie à ceux de beaucoup de films bien éloignés ceux-là d'une quelconque vision ésotérique ou biblique.

La chute de Noé et sa rédemption sont un peu trop appuyées à mon goût. Sans finesse, on le voit devenir seul, tout d'abord au sein de sa famille et puis contre elle.

Le film, même s'il est loin d'être parfait, permettra peut-être à certains de relire ou de découvrir quelques textes sacrés. Que l'on aie une obédience religieuse ou que l'on soit rétif à toute puissance supérieure, dans une société judéo-chrétienne, un retour aux mythes fondateurs ne peut qu'apporter un peu de richesse.

Noé

Voir les commentaires

2014-04-08T20:27:58+02:00

Quelques techniques à apprendre

Publié par

Je débute

Je n'ai donc pas toutes les clefs de l'écriture destinée à être lue.

Ecrire pour soi et écrire pour les autres, des autres invisibles et lointains est différent.

Des clés sont nécessaires, de celles qui nous ouvriront les portes de la blogosphère et d'échanges.

Dans un pays ou un peu moins de 17% de la population écrit régulièrement, avec une qualité variable, se faire connaître sans surjouer, se montrer sans jouer la carte égocentrique, voilà le défi de tout auteur de blog que son sujet de prédilection soit la culture des fraises en basse bourgogne ou le tuning allemand.

Dans mes débuts sur la découverte d'autres blogs sur hellocoton, je suis tombée sur le blog Truc de bloggeuses.

J'ai lu ses astuces et surtout celle qui nous explique "Comment écrire un article comme une pro". Je vous laisse le lien :http://www.trucsdeblogueuse.com/comment-ecrire-article-comme-pro/.

Peut-être certains d'entre vous y piocheront de petites choses.

Des conseils, des trucs pour aider les débutants.

Voir les commentaires

2014-04-03T22:34:35+02:00

De toutes nos forces

Publié par

Un nouvel avis cinématographique sur le film "De toutes nos forces" de Nils Tavernier avec Jacques Gamblin, Fabien Héraud, Alexandra Lamy dans les rôles principaux.

Le film narre l'histoire d'un père récemment au chômage dont le fils, handicapé en fauteuil roulant, le convainc de participer à un triathlon nommé Ironman. Une course très difficile qui combine une épreuve de natation, un parcours cycliste et de la course à pieds.

J'aime beaucoup le réalisateur Nils Tavernier dont j'avais apprécié les documentaires sur les enfants "l'odyssée de la vie" et "le mystère des jumeaux".

Ce film, même s'il est empreint d'optimisme et donne une vision apaisée d'un handicap au quotidien, m'a touché. Loin des clichés d'"Intouchables" ou la personne handicapée est riche, cultivée et n'a pas de malformation visible.

Ici, le film montre le héros et ses amis d'un centre pour les personnes handicapées, mais surtout il laisse une visibilité plus grande à ces, jeunes, corps différents.

Surtout, il est l'histoire d'un père dans le refus du handicap de son fils, au point qu'il ne partage pratiquement rien avec lui et laisse tous les soins à son épouse.

Devant l'obstination de son fils, le père s'inscrit à la course et doit subir un entraînement physique intense. Ancien sportif ayant déjà participé à cette course avant la naissance de son fils dix-sept ans plus tôt, il doit reprendre une condition physique conséquente car il va porter, tracter, pousser son fils. Un double exploit dont on peut deviner l'issue sans voir le film.

Les acteurs sont très bien, Jacques Gamblin comme d'habitude et le jeune Fabien Héraud.

Le petit plus est la beauté des paysages, magnifiques montagnes sous la neige ou le soleil.

Un film français à soutenir pour ne pas rester sur la vision d'Omar Sy et de François Cluzet.

De toutes nos forces

Voir les commentaires

2014-04-01T08:32:14+02:00

5 + 1. Une après-midi en direction du 6.

Publié par

Une après-midi fraîche de printemps.

Un rythme athlétique pour aller après l'école le matin, récupérer Tic et Tac, les faire manger, terminer la décoration des gâteaux. Puis aller aider les parents avec les enfants desquels mon fils va fêter son sixième anniversaire. Trois enfants, deux de 6 et un de 7.

Par chance, un des parents dirige une guingette, le théâtre des opérations pour la quarantaine de bambins invités. Je vous déroule le fil de l'après-midi.

La fête a débuté par un spectacle de ventriloquie dont le héros, un chien blanc nommé Andy, a fait rire toutes les têtes blondes.

Ensuite chaque enfant a dégommé sa pinata, gavée de sacs de bonbons nominatifs. Enfin, les trois héros du jour ont soufflé les bougies, puis se sont copieusement gavé de bonbons, gâteaux et autres sucreries à faire fuir toute adepte d'orthorexie au moins aussi loin que ses forces physiques le lui permettent.

Au vu du nombre d'invités miniatures, je vous laisse imaginer la pile de cadeaux, plutôt les trois piles de cadeaux dont le déballage réglementaire a pris une bonne demi-heure. Enfin, surtout pour le mien qui a pris son temps après l'arrachage du papier pour la découverte du jeu ou du jouet.

Je l'ai observé dans les moments ou je n'étais pas occupée à servir à boire, surveiller les deux autres enfants dont j'avais particulièrement la charge. Je l'ai regardé s'amuser, courir, rire. Mon fils n'est pas forcément sociable au sens commun, pas au mien. Il peut rester de longs moments à jouer seul. Cette attitude m'avait d'ailleurs valu des remarques à l'école. Le foot, il ne connaît pas, ni les figurines à la mode. Il aime construire, déconstruire, inventer. Il adore les fils, l'électricité, les mécanismes.

Il grandit et j'ai du mal à faire coïncider ce chiffre six avec le petit bout d'homme devant moi. Ces six années sonnent comme la fin du lien de la petite enfance, une autonomie grandissante, des devoirs à l'école. Un autre chemin loin du bébé. Son chemin, parfois, pour moi inquiétant, unique et singulier.

Je sais que serai toujours là pour le soutenir, répondre à ses questions. Cependant, je ne serais pas à chaque instant à ses côtés dans cette société à faire peur. Ne doit-on pas être armé pour l'affronter comme on souvent on l'entend, une métaphore guerrière qui n'a rien de rassurant. Les hommes d'armes sont groupés et solidaires, au contraire de ce monde. La mise en avant de chacun comme une évidence tout comme l'individualisme qui ne rampe plus mais court la tête haute.

Tu as six ans et ta génération révolutionnera cela. Un joyeux anniversaire mon fils.

5 + 1. Une après-midi en direction du 6.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog