Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-01-18T08:24:25+01:00

Justine ou les Malheurs de la vertu

Publié par cassie

Bonjour

Je viens vous parler aujourd'hui d'un livre du Marquis de Sade, "Justine ou les Malheurs de la vertu".

Le livre a été publié en 1791. Il a sans cesse été augmenté par le marquis qui en a écrit trois versions. En 1787, les Infortunes de la vertu, en 1791, Justine oules Malheurs de la vertu, en 1799, La nouvelle Justine ou les Malheurs de la vertu, suivie de l'histoire de Juliette sa soeur.

Le roman raconte l'histoire d'une jeune fille de bonne famille désargentée qui, tout au long du livre persiste à croire en le Bien, la Vertu et aux enseignements de la vie catholique. C'est peu dire qu'elle n'en sera pas récompensé. Elle trouvera sur son chemin des libertins aux désirs les plus divers, de la sodomie à la coprophilie, de l'inceste à la nécrophilie. Elle sera violée, battue, marquée dans sa chair et son esprit. Elle ne s'échappera d'une situation périlleuse que pour tomber dans un piège pire encre.

Je n'avais jamais lu d'oeuvres du Marquis à la réputation toujours sulfureuse. Je n'ai pas été déçue. Je dois dire que, bien évidemment son oeuvre a du représenter une provocation au 18ème siècle. Cependant, à la lecture de certains passages, notamment ceux mettant en scène les enfants, je me suis sentie mal à l'aise.

Le livre est empli de descriptions de toutes les situations ou la pauvre héroine est soumise aux désirs de ses geôliers. Le langage du marquis n'est pas cru mais sait expliquer tous les sévices imposés. Nous sommes les témoins de sa chute.

Evidemment, il s'agit là d'un classique mais peut-être suis-je trop sensible. Je ne sais si j'en lirai un autre, du moins pour le moment.

 

 

Justine ou les Malheurs de la vertu

Voir les commentaires

2015-01-09T06:25:16+01:00

12 vies

Publié par cassie
12 vies

12

12 vies en moins

12 familles en pleurs

Une nouvelle qui tombe

Le choc qui se propage dans des jambes flageolantes

Inassimilable

Trop sanglant pour être un trait d'humour noir

Trop cinglant pour être réel

Comme rarement le recours aux images

4 visages d'abord

4 visages connus, tirés de l'enfance par des balles

4 dessinateurs

4 talents

La douleur dans le ventre sourde

Les noms des morts telle une claque froide pour se réveiller

Les paroles de soutien

Les venins

Je suis Charlie

Ils l'ont bien cherché

Les amalgames

Les récupérations politiques

12 morts

Un pays en souffrance

Liberté d'expression

Egalité douloureuse

Fraternité au delà du pays

Pleurs

Sans fin

Espoir ténu d'une renaissance

Charlie n'est pas mort vive Charlie

Voir les commentaires

2015-01-02T17:51:19+01:00

Astérix et le Domaine des Dieux

Publié par cassie
Voici l'affice

Voici l'affice

Bonjour
 
Tout d'abord une bonne année 2015 à vous tous et vous toutes. Je vous passe les souhaits de rigueur dont vous êtes sûrement déjà abreuvés jusque plus soif. Attendez lundi et vous verrez ... Ce que j'espère pour vous tient en quelques mots : envies, rêves et efforts car rien ne vient tout seul.
 
Mon premier billet de 2015 aura pour sujet "Astérix et le Domaine des Dieux" par Louis Clichy et Alexandre Astier. Tout le monde connaît Astérix et son village d'irréductibles gaulois, enfin je l'espère pour vous. Le film est tiré du dix-septième album du même nom par René Goscinny et Albert Uderzo.
 
César, pour soumettre ce village gaulois, décide de l'encercler en faisant bâtir "le Domaine des Dieux", des immeubles d'habitations peuplés de Romains, loin de leur terre natale. Les Gaulois n'auront plus alors qu'à se rendre, privés qu'ils seront de leurs forêts et soumis à la tentation de la civilisation romaine.
 
Malgré leur réussite première pour empêcher cette invasion immobilière, le village est non seulement bientôt privé d'arbres mais les romains y déferlent pour y faire leurs emplettes entre besoins et goût de l'exotisme.
 
Bientôt, Astérix, Obélix et Panoramix, prennent conscience du danger alors que les autres habitants du village, enrichis par la vente de leurs produits aux Romains, se mettent bientôt à déménager chez eux, hypnotisés par leurs offres machiavéliques.
 
J'ai beaucoup aimé ce film car il respecte l'esprit de la Bande Dessinée d'origine. L'humour, le dessin, rien ne dénote et ne nous paraît ajouté là pour les besoins d'un publicitaire, soucieux de prémâcher ou d'updater des héros nés un peu avant les années soixante. Les personnages ne sont pas caricaturaux, la parole gauloise drôle et pertinente. Un bon moment à passer entre 7 et 77 ans, même avant pour nous, et peut-être après, quoique peu d'exemples dans la salle.
 
Tout le monde peut l'apprécier et Tic et Tac ont adoré les aventures et n'ont pas décroché du film.
 
Enfin, je dirais que j'ai un à priori très positif sur Alexandre Astier, un homme vertical, honnête, intelligent. Je n'en jette plus et vous souhaite à nouveau que 2015 rime avec tout ce que vous voulez y écrire.
 
 

Et la bande annonce

Astérix et le Domaine des Dieux

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog