Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2016-06-30T18:52:24+02:00

Le monde de Dory

Publié par cassie
Le monde de Dory

Bonjour

Je viens vous parler de notre dernière sortie cinéma. Avec Tic et Tac, nous sommes allés voir "Le monde de Dory". Il s'agit d'un dessin animé réalisé par le célèbre studio Pixar, sorti très récemment.

On y retrouve Marin, et Nemo, du film du même nom et la fameuse Dory. Celle-ci se met à avoir des souvenirs de son enfance. Dory n'a pas de mémoire immédiate, et elle n'arrête pas de le répéter, et donc ne se souvient pas de grand chose. A priori, elle n'a pas non plus de mémoire à long terme car elle a oublié d'où elle vient, le prénom de ses parents, ses origines ...

Tous les trois, ils vont partir à la recherche de la famille et des origines de Dory.

La salle était pleine d'enfants, surtout jeunes. Le début de la séance a été gênée par l'installation de retardataires, qui nous ont donné des coups dans le dos puis sont passés par dessus les fauteuils pour trouver un siège et une vision confortable. Trois adultes pour une dizaine de gamins. Ce ne sont pas les enfants qu'il faut gronder de s'installer dans le noir.

Revenons au film. C'était mignon mais sans plus. Le plus sympa est l'épisode avec le poulpe qui s'associe à Dory pour retrouver elle le bassin de ses parents et lui un aller simple pour un aquarium.

En pleine fête du cinéma, avec une place à prix modique, j'ai préféré aller voir celui-ci plutôt que l'histoire des Angry Birds. Son souvenir s'effacera aussi sûrement que la mémoire de la petite Dory.

Voir les commentaires

2016-06-30T17:23:57+02:00

Babylon Babies

Publié par cassie
Babylon Babies

Bonjour

Aujourd'hui, un post littéraire aux goût d'hommage. Je viens en effet vous parler de "Babylon Babies", le roman de science fiction de Maurice G Dantec. L'auteur, naturalisé Canadien, est mort à Montréal le 25 juin dernier, soit quelques jours après que j'ai tourné les dernières pages de son pavé.

"Babylon Babies" est un roman époustouflant, presque dystopique, publié chez Gallimard dans La Noire. Il nous narre une mission qu'accepte Hugo Cornelius Toorop, un mercenaire qui a notamment sévi dans l'Ex-Yougoslavie.

Il va, pour le compte de la mafia,convoyer de la Russie jusqu'au Québec, et veiller sur elle, une jeune femme Marie Zorn. La jeune femme est schizophrène. Il va découvrir aussi qu'elle porte en elle plus que les virus qu'on lui a d'abord présentés mais des bébés, les humains du futur.

On y découvre l'histoire par le biais de plusieurs personnages, le mercenaire, Marie Zorn, les commanditaires, une secte aux trousses de tout ce petit monde.

Ce roman est épique, et même si j'aime personnellement cet univers futuriste, scientifique, tout le monde peut trouver dans ces pages un aperçu de notre monde futur, connecté à des machines vivantes, humanisées. L'homme y devient transcendantal, navigue dans plusieurs dimensions, au-delà de l'espace. D'aucuns trouveront ce futur proposé trop exagéré, sombre, excentrique alors que pour d'autres, il ne s'agit là que de l'esquisse littéraire de ce qui nous guette bientôt tant le clonage, la robotisation grignotent leur place dans notre présent, au grand dam de scientifiques qui voudraient, ou peuvent déjà aller au-delà pour créer l'homme du futur.

J'ai tellement aimé qu'il va falloir que je me procure "Les Racines du Mal".

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog