Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2014-12-18T08:30:18+01:00

PADDINGTON

Publié par cassie
PADDINGTON

Bonjour

Encore un billet sur une sortie Ciné. Période de guirlandes et de barbu rouge oblige, nombre de films sont destinés aux petits en culottes courtes, culottes disparues depuis bien longtemps à part dans "les choristes".

Donc Paddington est un film en images réelles avec un ours, non réel lui. Déjà, il sait parler et c'est plutôt difficile à trouver en chair, en os et en poils.

Revenons au début, un ours orphelin donc quitte son Pérou natal pour trouver une famille à Londres, alors que son oncle est mort et sa tante âgée. Il espère retrouver l'explorateur venu au Pérou des années auparavant, et y a découvert cette espèce rare d'ours doté de compréhension puis et reparti chez lui.

Son souvenir est resté dans la famille aussi il choisit naturellement la capitale britannique pour trouver un foyer. Il atterira chez la famille Brown décidé à l'héberger une nuit pour l'aider dans sa recherche.

De là, les aventures et mésaventures d'un ours gaffeur, drôle, menacé par une méchante jouée par Nicole Kidman.

C'est un film mignon, plein de tendresse, dont la morale évidente est visible mais sans la surcharge moralisatrice aussi dégoulinante que la marmelade tant adorée de l'ours Paddington.

J'ai aimé suivre la vie de cet ourson dans un univers décalé et apaisant. Il n'est pas le grand dessin animé de l'année mais permet de passer un bon moment.

Bonne soirée.

 

Voir les commentaires

2014-11-24T08:05:21+01:00

GRIZZLY

Publié par cassie

Bonsoir

Une petite critique de la dernière livraison de Walt Disney Company, j'ai nommé "Grizzly" estampillé Disney Nature. J'ai emmené Tic et Tac et une autre enfant.

Je tiens à vous dire tout d'abord que je suis loin d'être une fan de la fabrique de Mickey, du moins les derniers. J'ai toujours été déçue soit par le dessin, soit par l'histoire adaptée d'un joli conte européen pour finir laminer par le bas et le rose, soit par la chanson et le personnage sur l'épaule, soit par les trois à la fois.

Tout d'abord, pour vous donner une idée de celui-ci, le film ne dure qu'1H18 mais au bout de 45 minutes, ils avaient tous la bougeotte et me demandaient si la fin approchait.

Donc l'histoire est celle de Sky, jeune maman d'Amber et Scout. Nous les suivons du printemps qui marque la fin de l'hibernation, jusqu'à la suivante.

La maman doit trouver des saumons pour se refaire une réserve de graisse et ainsi pouvoir allaiter ses petits lorsqu'il rentreront tous dans leur tanière. Nous les suivons donc dans une vision simpliste de Mère Nature avec les méchants ours ou loups. Pour moi, le plus méchant est le bipède mais bon.

J'ai aussi trouvé cela long même si les images sont jolies puisqu'il ne se passe pas grand chose et qu'on apprend également peu de choses sur les ours, leur mode de fonctionnement. Le suspens tient dans la recherche de nourriture, élément indispensable pour la survie de Maman ourse et donc de ses enfants.

Donc de jolies images et un scénario basique qui les étirent sur plus d'une heure avec les commentaires idoines.

Trop long et peu captivant à fortiori pour les petits pour lesquels il est destiné.

A vos avis

GRIZZLY

Voir les commentaires

2014-11-21T08:14:17+01:00

Interstellar

Publié par cassie

Bonjour,

Je m'en viens vous narrer ma vision d'"Interstellar" de Christopher Nolan. Les acteurs principaux en sont Matthew McConaughey, Anne Hataway, Michael Caine, Jessica Chastain.

Je ne vais pas vous dire que j'ai apprécié le film tant dès le début l'intrigue part sur une invraisemblance. Nous sommes sur Terre, une planète qui a du mal à nourrir ses habitants. La planète subit les attaques constantes d'une tempête de sable qui vient tout salir. Le mildiou attaque petit à petit toutes les formes de cultures et l'oxygène se raréfie.

Tom, un ancien astronaute reconverti en fermier, trouve par des tracés de sable en code morse laissés dans la chambre de sa fille après une énième tempête, les coordonnées du centre de la Nasa, officiellement fermé. De fait, la première invraisemblance.

Un éminent professeur lui explique que depuis près de cinquante années un trou noir s'est formé dans lequel ont été envoyés des sondes puis des vaisseaux. Ce trou noir est censé mener vers une autre galaxie où douze planètes transmettraient des données minimales via les balises des scientifiques, envoyés là-bas en mission suicide.

Jusque là on peut se poser des questions mais néanmoins être pris par les images spatiales et les aventures de ces pionniers, envoyés dans le meilleur des cas pour trouver une exoplanète hôte, ou si il n'y a pas d'espoir de retour, coloniser cette planète grâce à des centaines d'embryons congelés.

Le film est en deçà des attentes car il se fourvoie dans les bons sentiments et les raccourcis faciles. Il fait l'éloge de l'amour au mépris des leçons de physique dont il nous abreuve tout le long du film. On part un peu dans tous les sens même si je dois l'avouer, on veut connaître malgré tout la fin de l'histoire.

Il s'agit d'une bonne idée mais noyée entre explication alambiquée sur la relativité et la gravité, et les bons sentiments qui ne la remette pas loin de là à flots.

Voir les commentaires

2014-11-16T10:00:04+01:00

Le Père Goriot

Publié par cassie

Bonsoir

Je viens vous parler d'un classique, "Le père Goriot" d'Honoré de Balzac, lu dans ma volonté de découvrir la Comédie Humaine. Le livre est paru en 1835. Je l'avais lu au collège mais voulait le reprendre pour suivre l'ordre de l'édition Furne.

Il nous narre la vie des pensionnaires de Madame Vauquer, rue Neuve-Sainte-Geneviève. Parmi ces gens aux revenus modestes, se distinguent le Père Goriot et Eugène de Rastignac, les deux grands protagonistes de ce roman qui sera un tournant pour son auteur dans sa volonté d'écrire l'histoire, des histoires de son siècle.

Le Père Goriot a tout donné à ses deux filles Anastasie et Delphine. Il a descendu l'échelle sociale au fur et à mesure de son appauvrissement pour satisfaire leurs dots, leurs caprices.

Eugène de Rastignac est lui un jeune idéaliste provincial qui étudie le droit, l'espoir de sa famille, laquelle se prive pour ses études.

Les deux hommes vont se rapprocher alors qu'Eugène courtise la fille du père Goriot. Il va découvrir la trahison, l'avidité, le jeu de dupes de la vie parisienne, où les plus beaux sourires cachent la souffrance, la méchanceté et l'ambition.

La trajectoire du père Goriot qui se prive de tout pour donner de l'argent à ses filles alors même qu'elles ne le logent pas, ne le reçoivent pas chez elles est bouleversante. Le père a dans des moments la lucidité sur l'attitude de ses filles. Il se rend compte qu'elles monnayent leurs présences, leurs preuves d'amour contre de l'argent sonnant et trébuchant. Il doit s'en contenter car il n'aura que cela. Il est un père blessé qui ne peut faire l'impasse sur ses filles malgré le fait qu'il sache très bien qu'il est un mendiant auprès d'elles d'eux qui, sans vergogne, le pressent et l'essorent.

Le chemin de Rastignac est celui d'un jeune homme ambitieux, lancé dans le chaudron parisien. Il découvre que pour y surnager, ses bouées seront l'abandon de sa naïveté, de sa franchise. D'une manière brutale, il est confronté aux règles du jeu du Paris élégant, aristocratique, bourgeois, le Paris où l'on se doit non seulement d'être présent au bon endroit mais d'y être brillant quitte à essuyer ses chaussures sur ses amis ou présentés comme tels.

Un classique à lire ou relire.

Le Père Goriot

Voir les commentaires

2014-10-25T21:45:33+02:00

La Tâche

Publié par cassie

Bonsoir

Je reviens vers mon amour premier, et peut-être sera-ce le dernier, la littérature.

Je viens vous parler de "La Tâche", un roman américain de Philip Roth, publié en 2000 aux Etats-Unis et en 2002 dans sa version française. Le titre originial est "The Human Stain". Il a reçu en 2002 le prix Médicis étranger.

Malgré les succès de l'écrivain, je n'avais jamais lu un livre de Philip Roth, ayant toujours d'autres livres d'avance et ayant un peu peur d'être déçu également. Parfois, les concerts de louange élèvent notre attente trop haut pour retomber devant la réalité qui, même si elle n'est pas banale, aurait gagné à une découverte discrète. Ceci se révèle vrai dans beaucoup de domaines. Je me suis donc lancé avec celui-ci, La Tâche, l'avant-dernier roman du cycle Nathan Zuckerman.

Je n'ai pas lu les autres romans du cycle et n'en ai pas été gênée. Cependant, ne sachant ce qu'ils contenaient, peut-être ai-je manqué des subtilités et de la substance.

L'histoire du livre est celle de Coleman Silk, ancien doyen de la faculté d'Athéna, venu voir Nathan Zuckerman afin que celui-ci écrive son histoire. Le vieil universitaire a démissionné de la faculté après des accusations de racisme. Il accuse l'opprobre dont il est l'objet de la part de ses anciens collègues, d'avoir causé la mort précoce de sa femme.

Les deux hommes deviendront amis puis s'éloigneront l'un de l'autre.

J'ai beaucoup apprécié ce roman par son questionnement, par ce qu'il nous montre un par un les pensées, dilemmes, fautes de tous les acteurs de cette histoire autour de Coleman Silk, détenteur d'un secret.

Le style de Philp Roth est clair, sachant nous étaler les questionnements d'êtres différents de par leur vécu, leur éducation. Je donnerai seulement en exemple la manière dont il décrit le traumatisme des soldats américains vétérans du Vietnam.

Au fil de ce roman défilent tous les personnages et leurs secrets. A vous de les découvrir ou de me laisser votre avis. Quant à moi, je ne manquerai pas de lire d'autres livres de ce grand auteur.

Bonne lecture

La Tâche

Voir les commentaires

2014-10-23T21:50:30+02:00

Les Boxtrolls

Publié par cassie

Bonjour

Une nouvelle rubrique cinéma avec un film d'animation en ces temps de repos scolaire, "Les Boxtrolls". Il s'agit d'un film américain réalisé par Graham Annable et Anthony Stacchi sorti la semaine passée.

A Cheesebridge, une ville gouvernée par une aristocratie plus préoccupée par la dégustation de fromages que par la gestion de la ville, les sous-sols sont peuplés.

La légende locale veut que les Boxtrolls, les habitants souterrains qui ne sortent que la nuit, soient des kidnappeurs d'enfants qu'ils dévoreraient jusqu'aux os.

Archibald Trappenard, autoproclamé exterminateur de ces créatures, rêve en échange de leur éradication, de revêtir le chapeau blanc, signe distinctif de la caste dirigeante composée de trois membres, seule apte à entrer dans la salle de dégustation pour s'y délecter des meilleurs cheddars, roqueforts et autres produits fromagers.

En réalité, les boxtrolls sont inoffensifs et ne sortent que pour récupérer des morceaux métalliques ou autres vieux appareils jetés dans les poubelles. Plus bricoleurs que cannibales. Deux jeunes héros, un enfant humain adopté par les créatures et une jeune fille de bonne famille, vont tenter de mettre fin à cette injustice.

Tic et Tac ont aimé même si ils ont eu peur par moments. Mea culpa car je n'avais pas vu qu'il était conseillé au delà de 10 ans. Ceci étant dit le peu d'enfants présents dans la salle, pour la plupart en dessous de cette barre de la dizaine, n'était pas là pour me faire douter.

J'ai bien aimé l'univers baroque avec ses dessins originaux. Les héros, restent identifiables pour les plus jeunes, mais ne sont pas manichéens. Le film reste un film pour enfants, sans que la morale soit scandée, simplifiée. Point de chansons intempestives ni de petit compagnon sur les épaules. Néanmoins, il peut plaire aux plus grands, moi la première.

Je le conseille à partir de 6 ans minimum, les parents apprécieront le degré de familiarité de leurs enfants avec un univers décalé, loin des guimauves comme la Fée Clochette.

Je vous souhaite une bonne séance.

Les Boxtrolls

Voir les commentaires

2014-10-21T21:25:50+02:00

Lucy

Publié par cassie

Bonjour

Une petite séance ciné aujourd'hui. Je viens vous parler de Lucy, le film de Luc Besson sorti il y a quelque temps déjà.

Les acteurs principaux de ce film sont Scarlett Johansson et Morgan Freeman.

L'héroïne se retrouve, après avoir ingéré de la drogue expérimentale, dotée de capacités extraordinaires. En réalité, selon la théorie du film, l'être humain, vous, nous, n'utiliserions que 10 pour cent des possibilités de notre cerveau. Lucy elle voit ses capacités augmenter jusqu'à une capacité totale qu'elle pense fatale.

Elle veut donc rencontrer le professeur Norman, dont le champ d'études est spécifiquement de comprendre et de prévoir un être humain plus en mesure de profiter de ses possibilités cérébrales.

Le film tient donc dans cette recherche de Lucy, tout en fuyant les mafieux coréens propriétaires de la substance illicite.

J'ai trouvé l'idée intéressante tant il est vrai que nous en apprenons tous les jours sur les capacités humaines et animales. J'ai trouvé cependant que le film faisait une trop grande part à l'action, les nombreuses cascades parisiennes en sont la preuve. Peu de temps reste donc pour exploiter la modification subie par Lucy sur son être, ses pensées, ses appréhensions. Le parcours de Lucy de l'Asie à Paris semble simple, même si au passage elle crée un chaos sur la route, dans les hôpitaux.

Une bonne idée donc, dont la portée est effleurée et parasitée par l'action, les gros plans, et les répliques et questionnements philosophiques abrégés de Lucy.

Lucy

Voir les commentaires

2014-10-14T10:13:27+02:00

GONE GIRL

Publié par cassie

Bonjour,

Je viens vous parler aujourd'hui du dernier film de David Fincher : Gone Girl. Les acteurs principaux en sont Ben Affleck, Rosamund Pike et Kim Dickens.

Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, Amy Dunne, l'épouse de Nick Dunne, disparaît sans laisser de traces hormis quelques meubles renversés.

Il va tout de suite voir les autorités compétentes pour signaler sa disparition. Bien vite, il va se retrouver suspect du meurtre de sa femme, leur cuisine mal lavée du sang de son épouse va attester la thèse du meurtre malgré l'absence de corps.

Le film nous entraîne sur plusieurs pistes mais bien vite la véritable nous sera présentée sur un plateau. L'histoire se focalise alors sur ce qui est arrivé avant la disparition. Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas dévoiler le scénario.

J'aime beaucoup David Fincher depuis Seven, un de ces films les plus connus. Ici encore, il maîtrise les personnages aux facettes multiples, les révélations, les double-fonds et les faux semblants.

Il s'agit d'un bon film qui me laisse cependant comme un goût d'inachevé situé quelque part entre le manque de rythme et cette façade lisse des personnages et de leurs vies.

Un bon film donc mais pas le meilleur David Fincher. A vous de choisir

GONE GIRL

Voir les commentaires

2014-10-09T07:00:06+02:00

Le sermon sur la chute de Rome

Publié par cassie

Je viens vous parler du "Sermon sur la chute de Rome". Le roman, écrit par Jérôme Ferrari, a été élu Prix Goncourt 2012. L'auteur est professeur de philosophie et enseigne actuellement dans les Emirats Arabes Unis.

J'ai apprécié ce livre, dont le style en est véritablement un. Ce qui n'est pas si fréquent que cela. On peut souligner également qu'il se distingue de "La vérité sur l'affaire Harry Quebert" de Joël Dicker, également en lice pour le prix et qui a obtenu le Goncourt des Lycéens.

Il nous narre l'histoire de deux jeunes corses, Matthieu et Libero, revenus, après leurs études à Paris, reprendre un bar dans leur village corse.

On va suivre la vie de ces deux hommes, s'accrochant à leur terre, leur village à en rejeter leurs études parisiennes et la vie de leurs condisciples. Leur vie sera difficile, empreinte de drames et pour Matthieu, marquée par une recherche de sa place dans le monde là-bas ou ici. Il élude la vérité pour ne pas s'y confronter et y appartenir.

Les autres personnages défilent avec leurs failles propres dans la vie de ce café, attrayant malgré son emplacement parce que les deux hommes vont y faire venir des serveuses.

Tous ont un rôle et semblent en décalage comme au bord d'un monde à l'agonie, dont le grand-père de Matthieu, Marcel, est le dernier représentant.

Plus qu'une tranche de vie, le roman de Jérôme Ferrari est un remise en question de l'héritage, de sa place à trouver malgré lui, du refus de s'y conformer.

En plus mon exemplaire est dédicacé par l'auteur lui-même

Je vous souhaite à tous une bonne lecture

Le sermon sur la chute de Rome

Voir les commentaires

2014-09-27T20:48:37+02:00

La Mousson de Louis Bromfield

Publié par cassie

Bonjour,

Après une longue absence dont je m'excuse, je viens vous parler de ma dernière lecture "La Mousson" de Louis Bromfield paru en 1937 sous le titre original "The rains came".

Je voudrais tout d'abord vous dire que je note les livres dont on me parle, un liste d'idées de lecture pour alourdir ma pal déjà bien emplie. Cette lecture là me vient du livre de Daniel Pennac "Comme un roman", véritable éloge à la lecture désacralisée et ouverture pour tous vers tout.

J'ai donc décidé longtemps après la lecture du livre de Pennac de piocher dans la liste.

Ce roman nous narre la vie de la cité indienne de Ranchipur aux commandes de laquelle sont le Maharadjah et la Maharani. Le roman a pour personnage principal Tom Ransome, aristocrate anglais désabusé, alcoolique. Il a dans sa jeunesse profité de tous les plaisirs à l'excès.

Riche, il vit dans cette cité indienne millénaire au milieu de l'aristocratie anglaise déplacée, des Hindous et de leurs nombreuses castes. Tous attendent la mousson qui tarde à venir. Son arrivée avec des pluies sans fin ne sera pas une délivrance mais une catastrophe pour la ville. Il y aura tout d'abord un tremblement de terre. Le barrage va se rompre et la ville sera inondée. Nombreux seront les morts, puis viendront les épidémies de typhus et de choléra.

Beaucoup des facettes de l'être humain apparaissent au fil du roman tout autant que les sentiments et leurs variante exacerbées par des conditions extrêmes et un évènement, l'inondation, propre à mettre à nu ou a réévaluer l'échelle des valeurs de quelques uns.

C'est un roman envoutant dont l'écriture peut paraître parfois désuète. Il sait nous emporter dans l'atmosphère pesante, chaude de l'Inde coloniale. Cette Inde hésitant entre modernité et tradition ancestrale, entre le rejet des Anglais et l'arc-boutement sur l'Inde éternelle, ou entre l'acceptation du meilleur de l'Occident et le refus de continuer avec le système des castes et du rôle donné à la femme indienne.

J'ai beaucoup aimé ce livre et je vous le conseille pour avoir une idée de l'Inde de cette époque, idée qui pourra être contrebalancée par la lecture d'auteurs indiens.

La Mousson de Louis Bromfield

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog