Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2014-09-02T14:51:57+02:00

La femme de trente ans

Publié par

Bonsoir

Je viens vous parler brièvement d'une de mes lectures, "La femme de trente ans" d'Honoré de Balzac, auteur que je lis de temps en temps pour connaître sa Comédie Humaine.

Le livre a été publié en 1842. Il nous narre l'histoire en quelques tableaux d'une jeune femme de son mariage à sa mort. Julie d'Aiglemont y apparaît au travers de plusieurs tableaux. La chronologie est respectée mais il y a souvent un grand écart entre chacun d'entre eux.

Balzac n'a pas écrit ce roman d'un trait mais l'a formé à partir de plusieurs histoires remaniées pour créer la vie de cette femme. Le livre a été critiqué à sa sortie hormis quelques passages beaucoup plus flamboyants.

Je dois bien avouer que je suis d'accord avec eux. On y aperçoit nettement les manques de cohérence et seuls quelques pages sortent du lot. C'est un petit livre dans lequel nous ne sommes pas entraînés tant l'on n'a pas l'impression de voir une histoire ou la vie d'une héroïne défiler sous nos yeux.

Je vous laisse sur ce bref résumé de ma lecture.

La femme de trente ans

Voir les commentaires

2014-08-20T07:28:30+02:00

La Cité des Enfants

Publié par

Aujourd'hui, j'ai emmené Tic et Tac à la Cité des Enfants sur le site de la Villette à Paris, lequel site abrite aussi la Géode et beaucoup d'autres activités.

Nous sommes arrivés en début d'après-midi, le sandwich dans le sac à dos, dans l'espoir fou, et surtout vain, de faire un joli pique-nique dans le parc de la Villette. Dans l'air frais et le vent, nous avons un peu expédié la pause repas et nourri les pigeons de pain et de tuiles d'apéritif.

Après une fouille des sacs, de deux sacs sur trois, le minuscule restera fermé, nous filons vers la caisse pour prendre nos trois places à la prochaine séance qui débutera dans presque une heure et demi, c'est à dire que la précédente vient de débuter.

Nous allons visiter l'aquarium au niveau -2 ce qui nous occupera à peine quinze minutes. Après la visite des toilettes puis de la boutique nous allons attendre devant l'entrée. De part et d'autre de la pieuvre, une jolie statue colorée, la cité des enfants de 3 à 7 ans fait face à la cité des enfants de 5 à 12 ans.

Les bambins s'activent et les parents s'assoient. Des enfants de tous les âges et même de toutes les origines linguistiques.

Nous allons attendre patiemment une fois l'heure arrivée, que la file d'attente soit réduite à peau de chagrin pour entrer. Il y a cinq univers : Je me découvre, Je sais faire, Je me repère, J'expérimente et Tous ensemble. A cela s'ajoute des animations et ateliers.

Il est écrit que l'heure et demi allouée pour chaque séance vous laisse le temps de découvrir deux univers. Nous avons débuter par tous ensemble, car il y avait moins de monde. Il s'agit là d'un chantier adapté aux petits ou comme l'explique le titre les enfants doivent coopérer pour construire une maison et manipuler des outils du bâtiment. Les miens ne voulaient plus partir.

Puis, un appel nous a annoncé l'imminence d'une animation autour d'une fourmi qui voulait être araignée. Un joli conte vivant qui nous explique les différences entre les deux espèces.

Nous sommes allés ensuite vers les animations je me découvre autour de la taille, des émotions, des effets de miroir. Puis je sais faire où ils jouèrent avec des boules et des animaux.

Interrompus par une nouvelle annonce sur un atelier "le carton c'est béton", nous n'avons pas terminé la visite de cet univers. Il s'est agi de faire des constructions avec les parents en s'appuyant sur des exemples ou en imaginant soit un bateau, un robot ou pour Tic et Tac un parcours, un échafaudage, un barbecue.

A la sortie, nous avons eu le temps d'esquisser à peine la découverte de l'univers J'expérimente autour de l'eau, sans découvrir les autres éléments.

Tout le monde était déçu par le gong et nous nous sommes promis d'y revenir, voire d'acheter le pass annuel.

Un petit tour à la boutique, pour augmenter le nombre de jouets d'une balle rebondissante et d'une mappemonde gonflable.

J'ai un avis très positif sur la visite car pour moi tout ce qui contribue à la découverte ludique et intelligente auprès des petits mérite un encouragement. Il y a à la Cité des enfants des installations, des innovations qui leur donne envie de découvrir et d'apprendre. Ils auraient pu y rester des heures et pas qu'eux à l'écoute des pleurs lors de la sortie.

Il fait les voir courir, manipuler, rire, parler entre eux et écouter. Tout est là pour eux, créé en pensant à eux et leur besoin d'agir.

Je vous le conseille pour les parisiens ou ceux en visite dans le coin. D'autres lieux de ce type probablement dans le reste du pays, aussi n'hésitez pas.

La Cité des Enfants

Voir les commentaires

2014-08-14T20:50:43+02:00

Millenium 2 : la fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette

Publié par

Je viens vous parler du deuxième tome de la série Millenium écrit par Stieg Larsson.

Nous retrouvons les deux héros du roman précédent à savoir Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist.

Lisbeth est partie faire un tour du monde d'une année et revient en Suède alors que son ami et ex-amant le journaliste Mikael Blomkvist a été réhabilité avec le démantèlement de l'affaire Wennerström. Il est revenu à la direction du magazine Millénium après avoir publié son livre.

Un nouveau journaliste est embauché par le magazine pour publier des articles sur le trafic de femmes, articles qui seront suivis d'un livre. Le livre sera dénonciateur. Beaucoup de personnes seront nommées pour leur implication ou leur participation au commerce du sexe dont les jeunes victimes viennent souvent d'Europe de l'Est.

Ils va être retrouvé assassiné, avec sa compagne qui va soutenir son doctorat sur le même sujet dans leur appartement par Mikael Blomkvist, après que celui-ci aura reçu un appel de Svensson. Nous savons déjà que Lisbeth Salander a été les voir dans leur appartement.

L'enquête a tout de suite pour suspect principal la jeune Lisbeth après que l'arme du crime, avec ses empreinte dessus, sera reconnue comme appartenant à Nils Bjurman, tuteur légal de Lisbeth, lui-même retrouvé assassiné plus tard. La Chasse à Lisbeth est ouverte.

Mikael Blomkvist ne croit pas en sa culpabilité et entame une enquête parallèle.

Je dirais que ce deuxième tome est plus musclé, plus violent dans le comportement des personnages et dans les délits et crimes commis et largement présentés. La trame politique est toujours présente ce qui offre une assise au livre pour qu'il ne soit pas qu'un thriller de plus.

Il est centré sur Lisbeth et sa vie privée et nous apprenons beaucoup sur son enfance et son adolescence, ce qui en partie explique son retrait de la vie sociale et son incapacité à faire confiance en les institutions mêmes policières.

J'ai beaucoup apprécié ce livre et ai hâte de me plonger dans le troisième tome, après d'autres lectures.

Millenium 2 : la fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette

Voir les commentaires

2014-08-12T16:24:15+02:00

De l'ère des dinosaures à l'ère de glace

Publié par

Hier, j'ai emmené Tic et Tac pour une visite parisienne. Nous avons débuté cette journée sous la pluie en allant voir l'exposition "De l'ère des dinosaures à l'ère de glace" .

L'exposition se propose en 28 scènes de nous dévoiler des dinosaures et des hommes préhistoriques, ayant vécu à des époques différentes respectivement aux ères secondaire et quaternaire.

Nous avions acheté des places pour 13H30. Après un parcours fluide, ce qui ne sera plus le cas pour ceux arrivant à l'heure de notre départ, nous accédons facilement à l'exposition ou un employé nous remet les audioguides et des dépliants, un peu pour se débarrasser et sans explications car "C'est très simple". En fait, devant chaque scène se trouve un numéro qui, une fois répercuté sur l'audioguide, nous délivre un commentaire de la scène. Une initiative bien utile pour les petits ne sachant pas lire ou ne pouvant accéder aux panneaux. Pour les dépliants, nous verrons à la maison mais trop tard car il s'agit de petits jeux à remplir au fil de la visite.

L'exposition se tient au Parc des expositions porte de Versailles, lieu qui accueille au fil de l'année tout aussi bien le salon de l'agriculture que celui de la caravane. Il s'agit donc de grands hangars aménagés au fil du contenu. Cela m'a un peu gêné car malgré le parcours, en regardant par terre et autour de soi, on voyait nettement la différence avec le confort d'un musée.

Deux autres choses m'ont gêné. Tout d'abord l'anachronisme entre l'exposition sur les dinosaures et la présence des ancêtres humains, peut-être plus compréhensible pour des enfants plus âgés que les miens mais propre à mettre le doute dans l'esprit de beaucoup. Ensuite, j'ai trouvé que les dinosaures faisaient plastique et toc. Cela n'a pas eu l'air d'avoir le même effet sur Tic et Tac mais je pense que cela doit être plus préjudiciable sur l'esprit des parents au souvenir du prix d'entrée.

Dans une pénombre, chacun s'arrête donc autour de chaque scène, pour voir des dinosaures animés et émettant des bruits divers, enclenche le numéro adéquat pour l'explication de la scène. Nous verrons défiler les espèces les plus connues et d'autres plus rares.

L'exposition se termine par un espace ludique où les enfants peuvent être pris en photos sur les dinosaures et faire un tour de manège, avant d'accéder à la sortie, juste après la boutique. J'ai fait des photos et attendu les deux tours de manège.

Tic et Tac ont plutôt apprécié mais n'ont pas été transporté non plus. Cela convient peut-être un peu plus pour les plus grands. Ainsi, le parcours est prévu durer une heure et demi et nous sommes sortis au bout d'une heure.

Après un retour à la lumière naturelle, sousle soleil et un pique-nique, nous avons goûté au rythme averse/éclaircie au Parc Monceau. Une bonne journée à tous.

De l'ère des dinosaures à l'ère de glace
De l'ère des dinosaures à l'ère de glace
De l'ère des dinosaures à l'ère de glace

Voir les commentaires

2014-08-10T17:47:30+02:00

BOYHOOD

Publié par

Aujourd'hui, je viens vous parler d'un film "Boyhood" de Richard Linklater.

Le réalisateur a suivi et filmé pendant presque douze ans les mêmes acteurs de l'été 2002 à octobre 2013. Ce n'est pas un documentaire mais un film scénarisé sur la vie d'un jeune enfant de 6 ans, Mason, joué par Ellar Coltrane. Nous suivons aussi sa famille. Elle se constitue de sa sœur Samantha, jouée par la fille du réalisatur Lorelei Linklater et de leurs parents, Olivia et Mason Sr, respectivement interprétés par Patricia Arquette et Ethan Hawke.

Le film constitue une expérience innovante sur le temps qui passe, et ceci surtout pour le jeune Mason et sa sœur que l'on voit littéralement grandir à vue d'œil au fil des 2h45 du film.

J'ai surtout apprécié l'interprétation des enfants, très naturels et qui ont sur garder une constante au fil des années.

Par intermittence au fil de ses douze années, nous voyons donc le jeune enfant traverser les péripéties de l'enfance et de l'adolescence au sein d'une famille monoparentale. Sa vie n'est pas forcément aisée et s'ensuivent les déménagements, les changements dans la vie de leurs parents. Nous assistons donc au passage de l'enfance à l'adolescence et au début de l'âge adulte au travers de scènes d'une dizaine ou quinzaine de minutes avec tous les doutes et questionnements inhérents à cette période.

L'intérêt du film réside pour beaucoup dans son postulat de départ, à savoir filmer les mêmes acteurs sur douze ans, ce qui j'imagine a du demander des trésors de persuasion. Néanmoins, le film n'est pas parfait et pêche parfois par les raccourcis temporels et certains dialogues.

Nonobstant, j'ai apprécié la nouveauté et la fraîcheur de Boyhood.

BOYHOOD

Voir les commentaires

2014-07-29T17:57:20+02:00

Enfants, adolescents, d'abord .. Palestiniens, israëliens aussi

Publié par

Ce conflit résonne sur tous les médias, sur les réseaux sociaux. Chacun se sent légitime de donner son point de vue, d'argumenter avec force témoignages à l'appui de sa vérité, et de ce fait d'accuser l'autre. Ces attaques vont bien au-delà de l'argumentation et du débat d'idées pour souhaiter la mort des uns et des autres.

La gravité de la situation et les morts donne l'envie à beaucoup d'éliminer virtuellement les responsables. Sans l'excuser, on ne peut que constater que la virulence des propos sur le net et dans le monde réel s'alimente d'un brasier alimenté par les deux camps. Le poids de la presse pour rétablir la vérité des deux côtés est très faible. Accusée au mieux de parti pris et de désinformation, elle se fait peu entendre.

Je pense surtout aux victimes et aux enfants et suis persuadée, comme dans la chanson "Russians" de Sting ou celui-ci espérait à l'époque de la guerre froide que les Russes aimaient aussi leurs enfants, que l'on soit palestinien ou israélien, et non juif et musulman car ce conflit est circonscrit à un territoire, qu'un parent, qu'il fête Kippour ou l'Aid, aime ses enfants.

Je crois en la volonté des gouvernements à attiser la haine lorsque cela les arrange et pour maintenir la population dans le tunnel étroit d'un pensée simple, à corrompre les médias et à des tas d'autres choses inavouables, pour au nom du bien de leur peuple, leur infliger des choses terribles. Je crois aussi aux extrémismes qui ont tout intérêt à ne pas laisser la parole modérée trouver un écho favorable.

Je ne crois pas, et je sais qu'il y a de tragiques exceptions, que la majorité des parents qui a mis au monde un enfant, l'a soigné, cajolé, emmené à l'école, veuille qu'un autre enfant, portrait du leur dans une autre famille, si il voyait cet enfant devant eux, lui souhaiterait tout le malheur du monde, et dans le cas présent vivre sous les bombes, la peur, dans l'attente du pire.

Voir les commentaires

2014-07-25T17:45:19+02:00

Gobseck

Publié par

Bonsoir

Voici une autre lecture. Je ne présente plus Balzac, je vous présente donc "Gobseck". Il s'agit d'une nouvelle publiée en 1830 et faisant partie de La Comédie Humaine, que j'ai choisi de lire, en intercalant d'autres lectures, dans l'ordre de l'édition Furne.

Gobseck nous peint donc la vie d'un usurier : Jean-Esther Van Gobseck. Le roman débute par le récit de Derville, un avoué, qui prend la défense des amours de Camille de Grandlieu, chez la mère de laquelle il passe la soirée, et d'Ernest de Restaud.

Ce faisant il nous narre les us et coutumes d'un profession, l'usurier, de ses rapports avec ses clients à sa connaissance par lettres de créance interposées de toute la vie parisienne.

Une chronique comme son auteur sait s'y bien les dépeindre.

Voir les commentaires

2014-07-25T10:12:25+02:00

Les Croisés Du Cosmos

Publié par

Bonjour

Je reviens un peu moins souvent pour cause de villégiature. Je viens vous livrer deux articles sur mes lectures.

Le premier est "Les croisés du Cosmos" de Poul Anderson publié en 1960.

Il raconte comment des habitants de l'Angleterre, en l'an 1300 et quelques années, sont visités par un vaisseau extraterrestre. Après avoir abattu tout le monde à bord, les Anglais veulent utiliser leur technologie pour attaquer la France.

Le seul Wergsor, nom de la peuplade alien, rescapé, les guide vers sa planète au lieu de franchir la Manche comme promis. Il les trahit par vengeance.

S'ensuivent des combats qui vont voir les Anglais cacher leur défaut de technologie tout en massacrant le peuple Wergsor et libérant les autres planètes placées sous leur joug.

C'est une lecture sympathique qui, cependant ne m'a pas laissé un grand souvenir. Il s'agit d'un petit livre qui souffre des avancées scientifiques effectuées depuis la publication.

Je vous écrit la chronique suivante pour ce soir.

Les Croisés Du Cosmos

Voir les commentaires

2014-07-09T17:47:54+02:00

La vérité sur l'Affaire Harry Quebert

Publié par

Bonjour

Je viens vous parler de ma dernière lecture, "La vérité sur l'Affaire Harry Quebert" de Joël Dicker, jeune écrivain suisse. Le prix était en lice pour le prix Goncourt. Il recevra le Goncourt des Lycéens et le Grand prix du roman de l'Académie française en 2012.

Le roman est l'enquête de Marcus Goldman, écrivain, en panne d'inspiration pour son deuxième roman Face à la page blanche, il ne sait plus que faire, aux abois et harcelé par son éditeur.

Marcus Goldman décide donc, après l'avoir longtemps négligé, de retourner voir son mentor, l'écrivain Harry Quebert, auteur lui-même d'un succès en 1975 "Les origines du mal", dans sa maison du New Hampshire.

Nous sommes en 2008 et peu après son retour à New York, le corps d'une jeune fille décédée à l'été 1975, Nola Kellergan, est retrouvé dans la maison de Harry Quebert. Dès l'arrestation de ce dernier, et malgré les invectives de son éditeur, Goldman décide de retourner voir son ami et de le défendre.

Une enquête commence alors au cours de laquelle les révélations s'enchaînent, la vie paisible de la petite ville des années soixante-dix se met à vivre sous nos yeux en perdant tous ses clichés et s'ouvrant sur le côté sombre de ses habitants.

Tour à tour, chaque personnage nous montre sa vision de cet été 1975 de l'amour de Nola et Harry, de ses amies à la police locale.

Les chapitres du livre vont à rebours et se termine par le chapitre un intitulé "La vérité sur l'Affaire Harry Quebert".

J'ai beaucoup apprécié le livre. Il s'agit autant d'un livre policier que d'une histoire d'amitié mise à mal. Il n'y a pas de violence, verbale ou physique, mais une jolie description d'individus jusqu'au dénouement de la rencontre des ces destins singuliers au cours de l'été 1975. Nola Kellergan a été tuée et on voit se dérouler l'engrenage des faits qui y a mené.

Une bonne lecture à vous

La vérité sur l'Affaire Harry Quebert

Voir les commentaires

2014-07-09T11:54:54+02:00

Jersey Boys

Publié par

Je Suis allé voir "Jersey Boys" réalisé par Clint Eastwood. Le film est inspiré de la carrière du groupe "The Four seasons", un groupe des années 60. Leur histoire fait aussi l'objet d'une comédie musicale à succès.

Les acteurs principaux sont John Lloyd Young dans le rôle de Franck Valli, Vincent Piazza dans le rôle de Tommy deVito, Erich Bergen dans le rôle de Bob Gaudio et enfin Michael Lomenda dans celui de Nicki Massi. A noter aussi la prestation importante de Christopher Walken.

Le film nous narre donc l'avènement de quatre jeunes voyous du New Jersey et de leur formation musicale des années cinquante jusqu'à la scène finale de leur reconnaissance et de leur reformation au Hall of Fame dans les années 90.

Malgré mon intérêt régulier pour les films du grand Eastwood, je dois bien m'avouer déçue par ce film long et sans grand intérêt. Sans doute d'autant plus que ce n'est pas ma culture et que je ne connaissais ni le groupe ni la comédie musicale.

Le film est long, avec quelques morceaux musicaux. Même les moments où le groupe est censé nous présenter un tube, ces moments où tout le monde doit pouvoir se rendre compte qu'on assiste à quelque chose de différent, je n'ai pas vu la différence entre leurs morceaux et tout ce que l'on a entendu jusqu'à présent.

De plus, le réalisateur a pris le parti de faire s'adresser les acteurs directement à la caméra et aux spectateurs en quelques occasions. On n'en voit pas l'intérêt et ce qu'ils disent n'éclairent guère plus ce que l'on voit.

Je suis donc déçue de voir un film ennuyeux et encore plus un Clint Eastwood.

Jersey Boys

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog